www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 F5J KAPPA35

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cillario jacques
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 159
Age : 59
Localisation : VAR (83)
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: F5J KAPPA35   Sam 8 Mar 2014 - 13:49

Le choix de F5J est s’agrandir de jour en jour , d' ou le succès de la formule .
voici un nouveau modèle : http://www.modellbau-pollack.de/index.php?page=kappa-35
Il est fabriqué par : eroplan.sk

Merci à tous de nous faire parvenir vos impressions.
cordialement jacques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cillario jacques
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 159
Age : 59
Localisation : VAR (83)
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   Dim 4 Mai 2014 - 9:01

Voici des informations venues de l' autre coté de l’océan .
http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?s=cd6b1db3ec7cda7a0d816941d41bf100&t=2153991
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Luc DUFOUR
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 77
Age : 62
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   Lun 7 Juil 2014 - 7:26

Bonjour à Tous,

Toujours pas de retour d'expérience perso avec ce Kappa 35 ?
Comparaison avec un Supra, Pike, ...

Merci.

JL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Ridray
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 701
Age : 37
Localisation : LA GRANADA (Espagne)
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   Ven 28 Aoû 2015 - 15:22

Je vole avec un Kappa35 depuis  janvier, je me permets donc de donner un petit feed-back.



Le Kappa 35 est une vrai machine de F5J, conçue et construite uniquement pour cette catégorie (pas de version F3J). N’ayant pas de treuillage à encaisser, le cahier des charges de résistance mécanique est sérieusement revu à la baisse.
L’option prise par le concepteur est alors une machine à fort allongement (>20), peu de surface et un profil très fin.

Le fuselage est en une pièce, 100% carbone avec plan de joint horizontal. Le diamètre du cône est de 38mm et le nez à une forme prévue pour un montage facile des  câbles des outrunners.
Ça ne veut pas dire qu’un moteur de 37mm rentre puisque le couple moteur vient du moulage et l’ouverture de la cabine permet de rentrer un moteur de 28mm maxi en la déformant un peu.

Le montage du panneau central sur le fuselage se fait par 2 vis M3. Il y a un moulage tiptop pour un connecteur MPX vert.
Le stab est posé sur une base plane et pris en étau par la dérive (2 vis M3).

Les ailes sont creuses (âme Rohacell),  en 3 parties. Les clé d’ailes sont en jonc carbone Ø8mm. Dièdre 5º
Les commandes d’ailerons et flaps sont intégrées d’origine (LDS), rien ne dépasse et c’est solide à l’usage (j’ai déjà décollé un servo de flap à l’atterro  sans casser la commande)

Le Kappa35 existe en 3 versions ; seul le lay-up de l’aile change :
Light : longeron carbone, peaux verre
Dbox : peau extérieure carbone sur le premier tiers du panneau central. Le reste en verre. Panneaux extérieurs identiques au Light
Strong : Peau extérieure 100% en carbone spread tow

La masse finale varie très peu entre les différentes versions. Le prix par contre… Rolling Eyes (+350€ pour la version Strong)



Mon Kappa 35 est une version « light ».
C’ est un des 5 premiers à être sorti des moules donc il est un peu lourd par rapport à la production actuelle.
Il fait 1300g en ordre de vol, centré à 100mm du BA (avec quasiment 100g de plomb pour le centrage).

Il est équipé de la manière suivante :
- 2 DES 448 aux volets
- 2 DES 428 aux ailerons
- 2 DES 428 dans le fuselage
- Moteur Red Fox 400 4 :1 de 100g (qui n’est rien d’autre qu’un Turnigy H2218-3200 avec un réducteur planétaire 4 satellites, axe 5mm)
- ESC Himodel Fly Pro 60A (Sbec 5A)
- hélice Aeronaut CamCarbon 13.5x7.5 + cône Freudenthaler carbone
- Batterie SLS 3S 1000mAh 40C (94g)
- RX Futaba R617FS




Je suis très content des perfs en vol.

Le centrage donné par Hyperflight me parait fantaisiste ; bien trop avant. J’ai volé jusqu’à 103mm mais c’est trop chatouilleux . Valable uniquement dans la pétole en mode « vol libre assisté ».
A 100mm le Kappa est neutre mais pas vicieux pour un sous. Il est possible d’enrouler très bas, même avec du vent, sans devoir serrer les fesses.

La machine est très saine et maniable. Les commandes sont mordantes ; la dérive demande même un peu d’expo pour avoir une machine homogène.
C’est un « gros F3K » . Il marque très bien le bon air….le mauvais aussi.

Pour moi, sa caractéristique la plus marquée c’est sa capacité à monter vite dans la pompe. Le taux de montée est clairement  supérieur aux machines auxquelles j’ai pu le confronter (X2, Pike Prefection, Supra). Je ne touche pas à la courbure des ailerons, juste 2mm au volets + snap flap. Le planeur spirale vite  et monte fort. J’enregistre régulièrement du +2m/s sur plusieurs tours, même en dessous de 100m.
Un exemple:


Le taux de chute mini en air neutre est autour de 0.32 m/s .


Les variations de la courbure sont très sensibles et démonstratives.

Le comportement dans le vent est bon, surprenant même pour un planeur d’1kg300. Pas de soute à ballast mais je n’ai jamais ressenti le besoin d’en ajouter une, même dans 25-30km/h de vent.
Il faut bien sur piloter finement (celui qui fait le dauphin et qui arrête son planeur face au vent il a perdu !) car il y a peu d’inertie en jeu. Mais la finesse est excellente et avec très peu de courbure positive le retour est très bon (bien mieux qu’un Supra a 1kg600). La grande dérive à tendance à aligner le planeur dans le vent. Il faut piloter si le retour est en diagonale…

Les freins sont puissants et relativement progressifs. Pas de soucis de ce côté.

Ce que je pourrais critiquer :
Le panneau central de mon modèle est vraiment souple. Avec du vent l’aile prend un sacré dièdre inverse quand je sors les freins. Je pense qu’on est loin de la rupture mais visuellement ça fait peur.
Pour cela je recommanderai plutôt la version D-box.

Ma motorisation est trop puissante. Ça monte à la verticale avec ¼ du manche, 15m/s à fond. C’est trop et ça me complique la tâche pour la maitrise de l’altitude de coupure. Je dois faire des essais avec une 12x6 pour avoir moins de Watts et avoir egalement une meilleure lecture de l’air au moteur.

Et enfin la visibilité en vol est plus difficile qu’une machine à surface supérieure (mais j’ai encore de bons yeux).




Pour conclure donc, c’est le Kappa35 est une machine que je recommande carrément. Facile, performante. Vous n’aurez aucune mauvaise surprise.


Dernière édition par Nicolas Ridray le Ven 28 Aoû 2015 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Legrand
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1048
Localisation : 18
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   Ven 28 Aoû 2015 - 18:08

J'en ai vu voler un , pas encore optimisé aux niveau réglages , dans du petit temps et effectivement ça marche très fort , très sain , très maniable , très bon aux grands angles .
Un F3k avec le rendement d'une grande plume .
Pas vu dans des conditions "musclées".

Attention aux conditions "neutres" , même si il n'y a pas de pompes l'air n'est jamais porteur de la même façon . Il y a des jours où ça descend pas et des jours où le planeur ressemble à un pavé ( avec les mêmes réglages , etc ....) .

On ne peut que faire des estimations approximatives de perfo absolue , mais par contre on peut dire ça chute plus ou moins que tel ou tel appareil .

Bon , c'était ma pensée technico-philosophique du jour !

Bonne bulles à tous ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc PUJOL
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1733
Age : 53
Localisation : Essonnes
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   Sam 29 Aoû 2015 - 13:13

belle machine.
Des astuces pour faire léger et solide. Super.
Juste une chose: L'allongement augmenté apporte t'il un plus ou est il "un mirroir aux alouettes"?
Pour en avoir le coeur un peu plus "net", j'ai pris mon génoma 2 actuel et ai essayé de changer l'allongement tout en gardant le critère de respect du Re critique. J'étais confiant et pensais que j'allais avoir "LA" machine. J'ai vérifié aussi que l'on pouvait avoir la même résistance des ailes.
Le résultat a été décevant. Je n'ai eu aucune amélioration mais tout l'inverse. Bref, la modification n'a pas été rentable du tout.
Et c'est là que je me suis rappelé des courbes parues dans les années 80 donnant l'allongement optimale pour une envergure donnée. Il semble donc que l'allongement d'un 4m doivent être autour de 20, qu'un 3.5m autour de 17, qu'un 3m autour de 15 et qu'un 2.5m autour de 12.

maintenant, de combien parle t'on? 10cm/s? Non! Disons que tout va rester autours de 2 à 4cm/s maximum. Ce n'est pas énorme et est même ridicule par rapport aux effets provoqués par le pilote à rester dans du mauvais air ou aux différentes aspérités, fentes, et état de surface de nos modèles.
Entre un calcul aile + dérive + stab que donne XFLR5 et un enregistrement fait par un vrai temps neutre sur une grande période de temps, il y a un facteur de 1.8 à 2.2. La différence vient du fuselage des interractions et de toutes les trainée parasites que l'on a (cockpit, fentes, salissures, hélice, non réspect des profils (il faudrait taquiner le 1/100 au moins), etc.
Donc mieux vaut travailler sur la trainée parasite que sur les profils et les allongements. Telle est ma conclusion après des centaines d'heures à tenter d'améliorer les profils et croire que c'est la solution à suivre. Vous le voyez donc, j'évolue pas mal...

Donc le Kappa est un peu comme le bourdon. Il ne devrait pas bien voler et être une bonne machine. Mais comme il ne le sait pas, alors il vole et vole très bien Very Happy

L'important en F5J est aussi d'avoir une machine "agile" dans les airs. là, la faible inertie des ailes joue beaucoup. Attention à la surface de la dérive qui est à mon sens trop petite. Elle va demander de gros débattements dans certains cas et donc un peu plus de trainée. Mais comme c'est dans l'ascendance... Il faudrait tout de même que le volet de dérive soit de 50% de la surface voir même plus.

Quand au ballastage, je pense qu'en dessous de 5 à 7m/s de vent en altitude (pas à 2m du sol), être léger est un plus plour le F5J. Mais au delà de cette plage, c'est beaucoup plus difficile de voler léger et il faut ballaster.
Bien sur, si il y a des ascendances et que le pilote coupe son moteur dedans et qu'il peut faire avec systématiquement la manche, on peut garder une charge alaire faible. mais que l'on doive chercher ou qu'il faille en prendre 2 car elles sont petites, faibles et fugaces, alors le ballast est un impératif. Mes calculs et essais me montreraient que l'on peut voler alors 10g/dm2 plus léger (environ) dans un air avec de bonnes ascendances. Mais il faut être certain de ce que l'on fait (on prend plus de risques)...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlexM
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 50
Age : 35
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: En version Strong...   Dim 13 Sep 2015 - 21:39

Bonsoir,

Je me permets de vous faire un petit retour d'expérience sur le Kappa35, après deux semaines d'utilisation quasi journalière et une quinzaine d'heures de vol.

J'ai choisi de faire l'acquisition d'une version Strong (Spread Carboline sauf erreur). Le planeur est équipé de six servos MKS 6100 et la motorisation est composée d'un Schambeck 1025 avec un YGE60 LV, une LiPo 3S 1500 mAh et une hélice RF en 16x8. Le taux de monté est très bon, cela monte à la verticale sans broncher. La masse finale, contrairement à ce qui est mentionné sur le site Hyperflight, est différente de celle de la version standard, avec environs 150 grammes de plus sur la balance. J'en suis aujourd'hui à 1430 grammes avec un centrage qui me convient (env. 40 grammes de plomb retirés en partant du centrage notice le plus avant). Cela représente mois de 3 gr/dm2 de plus qu'en version normale, avec une rigidité accrue, cela en vaut la peine à mon avis.

La construction est bonne, c'est bien fait, la finition est très bonne sur mon modèle. Les commandes de type LDS dans les ailes sont rigides, pas de jeu à signaler, contrôle précis. Les commandes de dérive et profondeur sont elles aussi précise et sans jeu.

Machine facile, agile et maniable, aucune mauvaise surprise, après quelques minutes on se sent parfaitement à l'aise aux manches. Je n'ai pas pu comparé avec bcp de planeurs de la catégorie en direct, seulement avec un Pike Perfection électrifié (2'100 grammes en ordre de vol). Le niveau d'agilité est clairement plus élevé avec le Kappa35, je pense également qu'il y a un avantage en termes de gratte pur, même si la charge alaire au finale n'est pas si différente que cela entre les deux machines.

Pas de soucis en termes de rigidité, la cellule n'est pas trop souple, il est possible de prendre du badin sans avoir d'arrière pensée. La voltige de base passe sans soucis, le taux de roulis est très bon. Le profil réagit très bien au changement de courbure, en négatif comme en positif. Cela transite bien, même dans le vent. Beaucoup de plaisir en vol donc, cela laisse présager beaucoup de bonnes choses pour la suite.

Vous trouverez quelques précisions, images et commentaires par ici :

http://www.rc-tech.ch/forum/index.php?showtopic=5900

Bon début de semaine à tous,

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F5J KAPPA35   

Revenir en haut Aller en bas
 
F5J KAPPA35
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F5J KAPPA35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: The forum F5J :: Les news du matériel F5J-
Sauter vers: