www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
philippe bourrier
pilote national
pilote national
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 58
Localisation : Cap Blanc-Nez
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Mer 28 Sep 2011 - 14:55

Bonjour à tous,

Ce Jeudi 22 septembre 2011, les conditions sont superbes sur le Cap Blanc-nez. C’est ma seconde série de vols avec le tout nouveau Wasabi avec les réglages de Pierre Rondel. Une machine saine et fabuleuse dès le premier vol.

Mon planeur provoque une réaction inhabituelle chez pratiquement tous les goélands. Est-ce sa couleur blanche et noire avec ces fameuses inscriptions japonaises, sa dimension proche de celle d'un goéland adulte, le type de vol tendu.... ?

Le fait est, il ne laisse pas indifférent nos amis ailés !

Un Goéland l'a tout particulièrement adopté, c'est le cas de le dire. Voici le récit de ce qui s'est passé.

Je volais gentiment, savourant l'instant magique que je vivais au soleil, abrité du vent dans notre poste de pilotage imaginé par...les allemands lors de la dernière guerre. Le soleil, le vent parfait, la machine idéale, tout allait pour le mieux.

Les amis ailés croisés jusqu'à présent découvraient ce nouveau volatile, c'est en effet la première fois qu'ils voient cette machine. De façon inhabituelle, elle attirait curiosité et parfois animosité. Dans tous les cas, elle ne laissait pas indifférent.

Lorsque Jonathan, le célèbre goéland, est arrivé, je ne l'ai pas remarqué tout de suite, car ils avaient tous envie de me suivre. Celui-là était différent. Il s'est collé dans mon sillage et ne l'a plus lâché pendant tout le vol du planeur !!! plus de vingt minutes de vol de patrouille !

Jonathan, le goéland, était gros et gris. Sans doute un adulte de grand âge me suis-je dit. Il semblait fatigué car mon sillage lui paraissait vraisemblablement comme la meilleure place pour naviguer de droite et de gauche sur notre magnifique pente généreusement alimentée par la dynamique de bord de mer. Les virages face au vent étaient pour lui l'occasion de bien rester collé à quelque dizaines de centimètres derrière l'empennage. Je volais avec le premier cran de volet, celui où la finesse de la machine est la meilleure. Jonathan était littéralement rivé au Wasabi.

Les touristes de passage se sont approchés, vraiment intrigués. Je l'étais tout autant.

J'ai poursuivi le vol en me disant, puisqu'il me suit, voyons nos domaines de vol respectifs.

A finesse max, aucun soucis pour le goéland, il semble heureux dans le sillage...

J'ai progressivement ralenti le vol, ayant du snap-flap programmé, le vol très lent est vraiment sain et bien stable. Une chance me disais-je pour laisser la possibilité à Jonathan de me montrer jusqu'où il peut aller. Progressivement, le wasabi a pris quelques centimètres au-dessus du goéland. Il n'eut plus alors comme possibilité pour suivre le sillage que de battre des ailes !!! j'ai insisté environ une minute, mais la situation était manifestement fatiguante pour mon nouvel ami...
Conclusion, il doit battre des ailes pour me suivre à basse vitesse.
Un bon point pour le Wasabi !

Pour ne pas trop fatiguer mon nouvel ami de patrouille, j’ai repris le vol à la finesse max. Il semblait heureux que la situation redevienne normale, sans doute n'avait-il pas bien compris pourquoi il avait fallu ralentir : mais quelle pompe suivais-je là devait-il se dire ? Dans tous les cas, il est resté sagement derrière pendant tout l'exercice.

Pour tester un peu Jonathan, j'ai fait quelques virages bien engagés, toujours à la finesse max et à altitude constante, comme le font les goélands, il n'avait toujours pas envie de me quitter. A un moment, je me suis dit, voyons un virage vent arrière...surprise ! il me quitte et me reprend dès que je reviens face au vent. Je reproduis plusieurs fois l'expérience, rien n'y fait, il a horreur des virages vent arrière. Pourquoi ? sans doute avais-je affaire à un vieux briscard fatigué qui n'avait pas envie de prendre quelques g dans ses pauvres ailes malmenées par les tempêtes.

Je me suis alors demandé ce qu'il penserait de la voltige, peut-être arriverais-je à l'apprivoiser et lui apprendre tout ce que nous, créatures terrestres à l'esprit dans les nuages aimons particulièrement faire lorsque nous nous projetons dans les airs.

Il n'est pas peu dire que le tonneau est pour lui quelque chose d'effrayant !

La mise sur le dos du planeur provoque chez mon ami un mouvement de panique immédiat se traduisant par un battement d'aile et un éloignement instantané; mais quelques secondes après, il est revenu dans le sillage du wasabi qui vole maintenant...sur le dos.

Même pas peur !

Jonathan n'a vraiment pas le sens de l'observation, même pas capable de voir les plumes noires de mon intrados rutilant. Conclusion, la rotation l'effraie quelle que soit la position de départ. En revanche, voler sur le dos ou sur le ventre, il ne fait pas la différence du moment que le sillage est confortable, merci les profils symétriques de Thierry Platon.....

Après une dizaines de retournement de crêpe, Jonathan est toujours dans le sillage du wasabi.

Mais quel plaisir y trouve-t-il ?

Sans doute souhaiterait-il découvrir tout ce que ce nouveau copain est prêt à faire pour lui plaire....

Un looping, diable !!!

Jonathan reste sagement à l'altitude initiale et attend patiemment la fin de la figure pour reprendre le sillage. Mister Wasabi a ainsi enchainé plusieurs loopings, sur le ventre, sur le dos...toujours la même réaction… de curiosité et aucun mouvement de frayeur, juste une interrogation, mais quelle mouche le pique ? sans doute aurait-il vu un autre copain ? va savoir...

Dernière danse ensemble avant de se quitter, la spirale dans la pompe.

Jonathan qui n'aime pas les virages vent arrière a compris que son intérêt était bien de suivre son ami Wasabi dans la pompe, car là il a spiralé. Evidemment le gain d'altitude était important....bien vu l'ami devait-il se dire !

J'ai finalement essayé le vol rapide en accélérant très progressivement. Tant que j'avais la courbure sortie, le Goéland suit facilement les mouvements...justifiés à ses yeux, mais les piqués de la mort ne l'intéressent évidemment pas. Il revient toujours dans le sillage dès que le gamin se calme.

En revanche, dès que j'ai rentré la courbure et un peu affolé le badin...l'ami est parti en longeant la falaise.

Trop c'est trop a-t-il dû se dire, ce gamin devrait vraiment retourner à l'école des goélands !

Bon vols à toi, l'ami Jonathan le Goéland, nous avons passé un joli moment ensemble !

Félicitation aux concepteurs du Wasabi, voilà enfin un planeur qui s'intègre parfaitement dans son environnement n'est-ce pas !

Philippe


Dernière édition par philippe bourrier le Mar 4 Oct 2011 - 14:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norbert
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2421
Age : 41
Localisation : Labastidette (Toulouse)
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Mer 28 Sep 2011 - 15:17

Merci pour ce moment d'evasion Philippe ! Surprised
Dommage qu'il n'y ait pas eu de caméra pour immortaliser la chose ! Crying or Very sad
En tout cas ca a du faire de l'effet aux tourriste de passage What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Hyperbee
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 4119
Age : 40
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Mer 28 Sep 2011 - 16:54

+1
C'est Jonathan qui m'a donné des ailes...
http://www.youtube.com/watch?v=RGh8IpBg4wY&feature=related
et merde, les gars, c'est du plagia le planeur...
Suspect Suspect pig pig cheers cheers cheers


Merci à toi pour ce récit !

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Platon
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 688
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Mer 28 Sep 2011 - 21:05

Content de voir que le Wasabi tient le coup en gratte par rapport à un goéland. Pourtant ce n'est pas la même charge alaire !
En fait, ce n'est certainement pas la vitesse de chute du Wasabi qui pose problème à ton Jonathan. C'est plutôt la vitesse de vol qui peut être vraiment très très faible quand on baisse fortement les volets (c'est même très étonnant). Le goéland n'est probablement pas capable de voler aussi lentement sans battre des ailes...

Il m'est arrivé la même aventure avec un corbeau. Il restait en permanence un mètre derrière le planeur. Virage au vent , virage sous le vent, montée, descente, il maintenait parfaitement la patrouille.
Le seul truc qu'il n'a pas supporté c'est la boucle : pas de problème pour suivre le planeur pendant la prise de vitesse (il lui suffit d'utiliser la géométrie variable en repliant les ailes). Pas de problème non plus au début de la boucle (il continue a suivre sans aucun problème dans la montée). Par contre lorsque le planeur passe dos, alors là c'est vraiment la panique : grands coups d'ailes désespérés pour se rétablir au plus vite. Dégouté il a ensuite totalement abandonné son petit jeu.

TP


Dernière édition par Thierry Platon le Mer 28 Sep 2011 - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Hyperbee
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 4119
Age : 40
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Mer 28 Sep 2011 - 22:12

n'empêche, dans le film, on voit nettement le goéland passer un peu de voltige coulée.
le film date d'il y a un moment déja,
près à parier que c'était du modele réduit....
un proto signée la NASA ? scratch scratch study
Bob Hoey n'était pas en service en ce temps là, il me semble Razz
parce que c'est vachement réaliste...!

c'est depuis ce temps là que les oiseaux rc , çà me trotte Suspect...

Et dire qu'on a pompé le DS en regardant les albatros voler au dessus des vagues... affraid

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philippe bourrier
pilote national
pilote national
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 58
Localisation : Cap Blanc-Nez
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   Ven 30 Sep 2011 - 15:09

Salut les amis,

Heureux d'avoir pu partager avec vous ce moment. Dommage en effet que je n'ai pas eu de vidéo embarquée, la prochaine fois j'en mets une vers l'arrière.

Tu as raison Thierry, le Wasabi vole vraiment bien. Je suis conquis par ce profil symétrique qui offre de sacré possibilités.

Est-ce que tu as eu l'occasion de tester un profil symétrique sur de grosses machines de voltige de plus de 15 ou 20 kg ? Je serais curieux de connaitre le résultat...

Avec la technique de construction des moules d'ailes que j'ai décrite dans le forum F3i, on gagne un moule...ce n'est pas négligeable !

A bientot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Performances comparées du WASABI et d'un Goeland...un vrai !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cri du goeland
» Le wasabi
» Identification : mouette rieuse. Zébu ou Goëland (*)
» Littérature comparée et littérature de grande diffusion.
» Les musiques Ghibli chez Wasabi Records

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: The forum voltige planeur :: Du blabla voltige planeur !!!-
Sauter vers: