www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Munich 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
stephan claude
pilote amateur
pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 49
Localisation : 70100 ARC-LES-GRAY
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Munich 2011   Lun 12 Sep 2011 - 20:58

Salut les freres Krust ,

En tout cas , je vois que vous avez une sacrée volonté pour participer à un eurotour tel que Munich , surtout à 2 , je pense que ça doit etre une premiere en france cheers cheers .
Cela doit-etre dur physiquement et mentalement , quand il faut changer les treuils de position , etre sur ces gardes pour les ordres de passage , ect......
Vous avez du voir de beaux vols , et tenir bon jusqu'au bout sans rien casser , c'est le principal .
Un grand bravo à vous deux cheers cheers

A bientot (peut- etre dans la plaine de Mantoche ou ailleurs )

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeremy_lagrue
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 746
Age : 29
Localisation : Montréal, Québec
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: Munich 2011   Lun 12 Sep 2011 - 22:14

stephan claude a écrit:
Salut les freres Krust ,

En tout cas , je vois que vous avez une sacrée volonté pour participer à un eurotour tel que Munich , surtout à 2 , je pense que ça doit etre une premiere en france cheers cheers .

Patrick est allé par mal de fois à munich tout seul pour participer Very Happy

_________________
Jérémy Lagrue
Des moufles et une big doudoune. En stand-by de planeur au pays du caribou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rudy jdmodel
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1613
Age : 53
Localisation : trith saint léger
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: Munich 2011   Mar 13 Sep 2011 - 0:05

les eurotours a 2 je connais egalement. arnhem l'an dernier juste avec vincent.
pas top. meme une durée seul, avec redepart juste Pascale avec le chrono.
les distance sans anticipation.et souvent je me suis treuillé seul.....
mais bon c'est le jeu. .....on fait avec , mais bon a eviter autant que faire se peut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jdmodel59.com
Yannick Krust
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 41
Localisation : Wintzfelden
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Munich 2011   Mar 13 Sep 2011 - 12:28

Bon c est mon tour:
Jeudi depart assez tot afin d etre sur le terrain à une heure correcte de facon a pouvoir bien s installer. 16h30 arrivé, on installe notre campement puis le materiel de treuilllage. Petit vole de mise en place. Tout est ok. La on s assoit sur nos chaises et on se regarde et on se dit ca y est , la on y est!
J avoue qu au vue des mes bonnes perfs de la saison, j me suis dit que raisonnablement une place dans le premiere moitié est envisageable!l espoir fait vivre, mais j allais vite redescendre sur terre!
Matin 6h30, PDJ, puis briefing, premiere durée 8h15. Temps maussade tout le vendredi. Ma premiere durée ne se passe pas tres bien pour moi, c est mieux pour JPK. Notre premiere distance du concours est un peu sport car se fait qu à 2. Sur ce point je precise que nous savions en allant la bas que ce serait compliqué, que non je ne pense pas que c est une premiere pour des pilotes français et oui c est faisable, mais que tout simplement on part un peu handicapé car d un point de vue strategie, le pilote est un peu seul car il n y a pas de klaxxon, donc un aide obligatoire pour au moins donné le top. Et donc on essaye de sentir la zone sans trop savoir ce que font les autres et savoir si un tel est mieux ou non dans une autre zone. Bref 5 bases dans la face!!! Idem pour JPK malgrés l aide d un pilote pour annoncé le top. La vitesse est sportive egalement car l aide lance, treuil, rembobine la para, le temps d arrivé JPK avait deja fait presque 3 bases.bref, un bon temps tout de meme. De mon côté c est minable, trop de stresse, me trompe de phase, la vitesse se fait avec des volets de durée, bref, une premiere vitesse miserable. En gros on a fait chacun 2 vitesses et une distances sans aide, puis le reste du temps nous avions trouvé des pilotes tres sympa pour nous aidés, mais la aussi c est pas top dans le sens ou ils peuvent etre pris par leur equipe…etc…peu importe le 3e pilote mais lorsqu il est inscrit dans votre equipe c est bien plus simple car vous etes sur d avoir une 3e personne dispo tout le temps quand il faut. Bref le samedi et dimanche le temps est magnifique, cela se passe mieux au niveau du stresse meme si le concours est fatiguant et pesant. Nos resultats sont moyens, nous sommes parfois un peu frustrés et nous ne comprenons pas toujours pourquoi. C est tres long, il faut etre vigilant pour ne pas rater son tour, la cadence est extraordinaire. On arrive à remonter dans le classement, puis paf, une durée qui nous deprime, ou une distance, une claque de plus, mais peu importe, participer à Munich c est genial! Une competition incroyable, une organisation comme j ai jamais vu et un plateau de pilotes au top incroyable (manquait juste nos top francais!)
Je ne regrette rien, mes performances sont peut etre un peu en dessous de mes esperances, mais peu importe, l essentiel à ete fait, on s est bien debrouillé, pas de casse, on a tres bien gerer, on s est pris des belles baffes, qui nous remettent un peu les pieds sur terre et nous font mesurer l ecart qu il y a avec certains pilotes etrangers. On se dit parfois qu on a pas de chance, mais les meilleurs sont toujours les meilleurs (bizarre ils on toujours de la chance!!!) ma derniere distance avec un Herrig qui en fait 23, j en fait 17, les autres 18 et 19………..bref, no comment.
Le vent changeait regulierement de sens et d intensité, chaque jour il a fallut changer de sens de treuils, les grosses equipes etaient equipé dans les 2 sens. Le dimanche il a fallut meme faire un changement rapide en cour de journée car le vent a subitement decidé de partir dans l autre sens. Le ciel etait bleu, peu de nuage, chaud, ca montait pas tres haut, les vitesses etaient delicates et le ballastage difficile a choisir, il fallait faire un compromis., ca collait. Et pourtant je garde le vol de l italien en memoire, un treuillage parfait sans vent, une belle montée, une vitesse sur des rails, un dernier virage de base B à couper le souffle, avec un saumon d aile a 50cm sur 30m au retour , un virage serré rapide, le tout sur des rails.

Grace aux petits conseils de chacun sur le forum, cela nous a bien servi afin d etre attentif et vigilant, et surtout vous aviez raison, on s est super bien amuser, c etait genial.
D un point de vue materiel, nous avions rien vue de nouveau, MW n a pas volé avec son dopamin……., les Herrig sont en FS4 double carbone, Amici en FS3 simple carbone, des FS4, Fs3, et radical nombreux, Hurricanes…., mais encore une fois le materiel c est bien, il faut avoir qq chose au top c est sur, mais qd on voit les pilotes, leur agilité dans certaines conditions, leur qtte d entrainements, on se rend compte que les reglages y font bcp. Coté treuil, 2 type de moteurs comme d hab . J ai vu 2 tres beau treuils, ceux des italiens et un autre, une belle piece d usinage!
J ai aussi pu voir qu il faut travailler nos treuillages car y a pas a se triturer l esprit, c est plus facile de performer quand on est haut, et ca, ben les qqs bon pilotes excellent dans cet exercice. Quand on est observateur, on se dit tiens, la le fil fait vraiment bcp de bruit, on jette un oeil sur le tableau d affichage pour voir le num de dossard et la on se dit, ah ben ouaip c est normal c est lui, ca monte et ca zoom et la le planeur donne l impression de ne plus s arreter, la remise a plat parfaite , a la limite du decrochage pour gratter qqs cm…..les meilleures sont tres fort dans leur vol, mais leur altitudes atteintes meme dans des conditions tres delicates sont impressionnantes, et ce n est pas uniquement le materiel qui les fait monter car la plus part on le meme materiel, il y a le petit truc en plus qui fait que…..mais ca c est surement beaucoup d entrainement.
En tout les cas un souvenir enorme, à refaire un jour sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannick Krust
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 41
Localisation : Wintzfelden
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Munich 2011   Mar 13 Sep 2011 - 19:41

Yannick Krust a écrit:
Bon c est mon tour:
Jeudi depart assez tot afin d etre sur le terrain à une heure correcte de facon a pouvoir bien s installer. 16h30 arrivé, on installe notre campement puis le materiel de treuilllage. Petit vole de mise en place. Tout est ok. La on s assoit sur nos chaises et on se regarde et on se dit ca y est , la on y est!
J avoue qu au vue des mes bonnes perfs de la saison, j me suis dit que raisonnablement une place dans le premiere moitié est envisageable!l espoir fait vivre, mais j allais vite redescendre sur terre!
Matin 6h30, PDJ, puis briefing, premiere durée 8h15. Temps maussade tout le vendredi. Ma premiere durée ne se passe pas tres bien pour moi, c est mieux pour JPK. Notre premiere distance du concours est un peu sport car se fait qu à 2. Sur ce point je precise que nous savions en allant la bas que ce serait compliqué, que non je ne pense pas que c est une premiere pour des pilotes français et oui c est faisable, mais que tout simplement on part un peu handicapé car d un point de vue strategie, le pilote est un peu seul car il n y a pas de klaxxon, donc un aide obligatoire pour au moins donné le top. Et donc on essaye de sentir la zone sans trop savoir ce que font les autres et savoir si un tel est mieux ou non dans une autre zone. Bref 5 bases dans la face!!! Idem pour JPK malgrés l aide d un pilote pour annoncé le top. La vitesse est sportive egalement car l aide lance, treuil, rembobine la para, le temps d arrivé JPK avait deja fait presque 3 bases.bref, un bon temps tout de meme. De mon côté c est minable, trop de stresse, me trompe de phase, la vitesse se fait avec des volets de durée, bref, une premiere vitesse miserable. En gros on a fait chacun 2 vitesses et une distances sans aide, puis le reste du temps nous avions trouvé des pilotes tres sympa pour nous aidés, mais la aussi c est pas top dans le sens ou ils peuvent etre pris par leur equipe…etc…peu importe le 3e pilote mais lorsqu il est inscrit dans votre equipe c est bien plus simple car vous etes sur d avoir une 3e personne dispo tout le temps quand il faut. Bref le samedi et dimanche le temps est magnifique, cela se passe mieux au niveau du stresse meme si le concours est fatiguant et pesant. Nos resultats sont moyens, nous sommes parfois un peu frustrés et nous ne comprenons pas toujours pourquoi. C est tres long, il faut etre vigilant pour ne pas rater son tour, la cadence est extraordinaire. On arrive à remonter dans le classement, puis paf, une durée qui nous deprime, ou une distance, une claque de plus, mais peu importe, participer à Munich c est genial! Une competition incroyable, une organisation comme j ai jamais vu et un plateau de pilotes au top incroyable (manquait juste nos top francais!)
Je ne regrette rien, mes performances sont peut etre un peu en dessous de mes esperances, mais peu importe, l essentiel à ete fait, on s est bien debrouillé, pas de casse, on a tres bien gerer, on s est pris des belles baffes, qui nous remettent un peu les pieds sur terre et nous font mesurer l ecart qu il y a avec certains pilotes etrangers. On se dit parfois qu on a pas de chance, mais les meilleurs sont toujours les meilleurs (bizarre ils on toujours de la chance!!!) ma derniere distance avec un Herrig qui en fait 23, j en fait 17, les autres 18 et 19………..bref, no comment.
Le vent changeait regulierement de sens et d intensité, chaque jour il a fallut changer de sens de treuils, les grosses equipes etaient equipé dans les 2 sens. Le dimanche il a fallut meme faire un changement rapide en cour de journée car le vent a subitement decidé de partir dans l autre sens. Le ciel etait bleu, peu de nuage, chaud, ca montait pas tres haut, les vitesses etaient delicates et le ballastage difficile a choisir, il fallait faire un compromis., ca collait. Et pourtant je garde le vol de l italien en memoire, un treuillage parfait sans vent, une belle montée, une vitesse sur des rails, un dernier virage de base B à couper le souffle, avec un saumon d aile a 50cm sur 30m au retour , un virage serré rapide, le tout sur des rails.

Grace aux petits conseils de chacun sur le forum, cela nous a bien servi afin d etre attentif et vigilant, et surtout vous aviez raison, on s est super bien amuser, c etait genial.
D un point de vue materiel, nous avions rien vue de nouveau, MW n a pas volé avec son dopamin……., les Herrig sont en FS4 double carbone, Amici en FS3 simple carbone, des FS4, Fs3, et radical nombreux, Hurricanes…., mais encore une fois le materiel c est bien, il faut avoir qq chose au top c est sur, mais qd on voit les pilotes, leur agilité dans certaines conditions, leur qtte d entrainements, on se rend compte que les reglages y font bcp. Coté treuil, 2 type de moteurs comme d hab . J ai vu 2 tres beau treuils, ceux des italiens et un autre, une belle piece d usinage!
J ai aussi pu voir qu il faut travailler nos treuillages car y a pas a se triturer l esprit, c est plus facile de performer quand on est haut, et ca, ben les qqs bon pilotes excellent dans cet exercice. Quand on est observateur, on se dit tiens, la le fil fait vraiment bcp de bruit, on jette un oeil sur le tableau d affichage pour voir le num de dossard et la on se dit, ah ben ouaip c est normal c est lui, ca monte et ca zoom et la le planeur donne l impression de ne plus s arreter, la remise a plat parfaite , a la limite du decrochage pour gratter qqs cm…..les meilleures sont tres fort dans leur vol, mais leur altitudes atteintes meme dans des conditions tres delicates sont impressionnantes, et ce n est pas uniquement le materiel qui les fait monter car la plus part on le meme materiel, il y a le petit truc en plus qui fait que…..mais ca c est surement beaucoup d entrainement.
En tout les cas un souvenir enorme, à refaire un jour sans aucun doute.

j ai oublié de rajouter: une table enorme de lots, des bons d achats allant jusqu'à 250€, des radios, MX16, DX10, SD5G, cockpit....des kits, des rouleaux de fibres, des resines, impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Witters
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 153
Localisation : Manosque 04
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Munich 2011   Mar 13 Sep 2011 - 20:27

Bonsoir,

Pensez vous que ces deux très talentueux compétiteurs, après avoir identifié la nature du modèle, vont connaître les affres d'une commande chez Tud!

https://lh4.googleusercontent.com/-K5R6Slx97nw/TmzQtW5O6DI/AAAAAAAABfI/74-GIXO3wOY/s720/P9111768.JPG

Merci pour ce récit de l'intérieur.

Frédéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Philippe Krust
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 706
Age : 39
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Munich 2011   Jeu 15 Sep 2011 - 22:12

Quelques photos:
https://picasaweb.google.com/113636895606033469180/Munich2011?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLvAwaao8pbOLA&feat=directlink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic vandriessche
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : CHALON SUR SAONE
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Munich 2011   Ven 16 Sep 2011 - 16:19

salut JP

des photos très intéressantes ....

on voit bien yannick "fureter" aux abords des treuils ..... lol! lol!

A Plus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannick Krust
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 41
Localisation : Wintzfelden
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Munich 2011   Ven 16 Sep 2011 - 23:11

ouaip Fred, je regardais et furetais, mais après Munich j ai bien compris qu il n y a pas que le treuil qui fait monter le planeur, loin de là!!!! car comme je l ai dit dans mon résumé, ils sont nombreux les gens qui ont le meme matos et pourtant y a bien des differences de treuillage, ll entrainement, a technique et les reglages primes.
On y arrivera! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frederic vandriessche
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 431
Age : 47
Localisation : CHALON SUR SAONE
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Munich 2011   Sam 17 Sep 2011 - 10:04

salut yannick,

entièrement d'accord avec toi,

le tout c'est de bosser bosser et encore bosser !!!

pour moi c'est décidé, je bosse sur le FS3 ... il a encore de l'avenir !! tiptop

ce qui nous manque je pense c'est le travail d'équipe

a plus




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Munich 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Munich 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Calendrier CAEA 2011
» 2011 - CamaC4 - AK bâchée ELIGOR - Code 1 - Décoration CAMAC
» Programme de l'Opera de Paris 2010 -2011
» Championnat du Monde de 2011 f3k
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: The forum F3B :: Compétitions F3B-
Sauter vers: