www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 545
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mar 13 Sep 2016 - 22:40

ou la les gars cela sent la révolution...

une fédération sportive c'est quoi ?
un truc sensé détecter l'élite pour obtenir des médailles nationales internationales etc (sinon c'est l'ufolep..)
le problème c'est le faible pourcentage de compétiteurs dans les clubs
donc on ajoute une couche loisir pour faire croitre les effectifs et paraitre importants face aux autorités
En général on joue sur l'idée de l'assurance que l'on peut avoir que si on est licencié d'un club affilié a une fede..

Ce représentant important est appelé par les autorités pour échanger sur la réglementation, il est représentatif etc..
les membres de base se reconnaissent dans les élus s'ils "représentent" leurs opinions, intérêts etc
mais également si les "représentants" défendent l'activité fasse à l'adversité.

là ou cela coince c'est quand la base ne se sent pas assez soutenue, ou au pire ignorée par les élites qu'elle a pourtant élues.

Le rôle d'un président c'est de courir les lieux d'activité, de sentir le terrain, bref l'ambiance..
Le rôle d'un président c'est de faire de la politique, mais pour des objectifs affichés et partagés
Le rôle d'un président c'est aussi de faire appel aux forces vives pour appuyer les objectifs affichés

A votre avis on en est ou ?


Dernière édition par michel D le Mar 13 Sep 2016 - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Louis K
rooky
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Paris 15
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mar 13 Sep 2016 - 22:45

maintenant on voit bien la situation :
- la FFAM a pris des engagements vis à vis des pouvoirs publics en donnant son accord sur la proposition de loi sans visiblement consulter "sa base" , comme on dit dans les relations sociales
- pour elle, revenir vers les sénateurs et la DGAC et leur dire : "ben en fait les gars, ce qu'on vous a dit c'est pas bon, c'est parce qu'on avait pas vraiment réfléchi avant..." c'est passer pour des guignols
- mais d'un autre côté, pour cette même FFAM, ne rien faire c'est entrer dans une épreuve de force
donc pour la Fédé maintenant c'est : ça passe ou ça casse. Faire marche arrière dans l'intérêt de ceux qu'ils sont censés défendre à mon humble avis n'est pas dans leur culture.

C'est mon pronostic vu que ce que pensent les aéromodéliste n'est pas le premier de leur souci : le présent épisode le démontre s'il en était besoin.
Mais le pire n'étant jamais sûr, il faut quand même espérer.... tout en préparant des scénarios alternatifs.
Louis Kulicka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 545
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mar 13 Sep 2016 - 23:00



Dernière édition par michel D le Sam 22 Oct 2016 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 545
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mar 13 Sep 2016 - 23:02

Robert-67 a écrit:
Laurent Henry a écrit:
Bonjour,

Je vous invite à lire l'article que nous venons de mettre en ligne et d'envoyer aux licenciés.


Ce qui est dommage, c'est de ne pas avoir ouvert la discussion (avec les adhérents) avant de négocier avec l'administration. Mais peut-être ai-je tort car j'ai peut-être raté un épisode ?

Discuter avec l'administration en étant soutenu par l'opinion des adhérents est bien plus efficace pour faire aboutir une revendication. On le sait bien par expérience, il suffit de voir l'efficacité de certaines associations ou fédérations professionnelles.

On perçoit un éventuel besoin d'évolution dans la structure pyramidale de la FFAM Rolling Eyes

tu n'as pas raté d'épisode, aucun président de club n'a été informé de supposées négociations de la FFAM

La FFAM devrait se battre avec ses 28 000 membres, elle sait les joindre par mail très vite.. elle vient de le prouver


ps quand la FFMC (les motards) manifeste contre une loi qui lui semble inappropriée, il y a du monde sur la route...


Dernière édition par michel D le Sam 22 Oct 2016 - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Michel Z
rooky


Nombre de messages : 45
Localisation : Connaux (Gard)
Date d'inscription : 03/06/2016

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 8:19

Vu le cursus de notre bon président, je ne pense pas qu'il apprécie la "chienlie"... Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3554
Age : 45
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 8:59

Bonjour,

Une fois de plus la réponse de la fédé est simpliste et confirme tout ce qui est écrit dans Aéromodèle n°105,  ou pire encore ...............
Laurent HENRY n'a pas répondu à mes questions précises, et on comprend clairement qu'elle ne défendra pas notre demande et qu'elle n'en a rien afaire de l'aéromodéliste traditionnel,   il n'y en a que pour la sécurité e tles utilisateurs de Drones,  on nous parle même que du " Paris Drone Festival "   c'est affligeant.

FFAM a écrit:
A titre d'illustration, le Paris Drone Festival du dimanche 4 septembre après-midi avec les courses de FPV Racing sur les Champs Elysées a permis de parler dans les médias de l'aéromodélisme et de la FFAM comme cela n'a jamais été le cas par le passé sur des événements équivalents. Le coût de l'opération pour la FFAM (celui de la mise en place d'un stand et de sa tenue par des bénévoles) est facilement amorti au seul vu des retombées médiatiques.

Ils feraient bien de venir un peu plus avec leur stand et leur outils médiatiques sur les rencontres de Planeurs RC, comme les Eurotours F3B, F3K et F3J  organisés en France, ou encore les rencontres, remorquages GPR, Avions ou Hydravions  cela leur permettraient de mieux comprendre !!!! Peut-être que ce n'est pas assez " glorifiant " et pas assez médiatique pour Monsieur  DELOR ............ Suspect



La FFAM  ne répond donc pas à nos inquiétudes, elle n'apporte pas de solution pour les gens qui pratiquent l'aéromodélisme en dehors des terrains FFAM,
Ah si excusez moi,  elle dit qu'il faudra enregistrés nos terrains d'évolutions auprès de la DGAC ,  en précisant les modalités :
Je cite ce qui est sur le site Web de la fédé :

Demande de localisation d’une activité d’aéromodélisme
Chaque club doit porter à la connaissance de la direction de la sécurité de l'aviation civile (DSAC) régionale dont il dépend ses lieux de pratique (terrains et pentes) y compris lorsque l'activité se déroule à des hauteurs de vol inférieures à 150 mètres sol.

Utiliser pour cela le formulaire Cerfa n°15478*01 et la notice d'information associée (Cerfa n°52055#01) accessibles en téléchargement sur la présente page.
Dans le cadre de la création d’un nouveau site de vol d’aéromodélisme, le circuit d’instruction de la demande par la DSAC concernée passe nécessairement par une saisine du CCRAGALS. Le cheminement du dossier peut prendre jusqu’à un an avant d’obtenir l’autorisation de vol nécessaire au démarrage de l’activité. Un contact préalable entre le président du CRAM et le représentant de la DSAC est toujours bénéfique pour l’établissement de la demande et est de nature à raccourcir le délai de traitement du dossier. Ainsi, ce contact avec la DSAC permet d’affiner la demande du club et définir, le cas échéant, la mise en place d’un protocole. Le président du CRAM est tenu d’informer en permanence le club et le représentant FFAM en CCRAGALS de l’avancement des travaux. Une demande d’espace aérien à titre temporaire peut être formulée dans l’attente de l’attribution d’un volume de vol à titre permanent.

Avant toute implantation d'un terrain d'aéromodélisme, il est impératif de présenter une demande d'autorisation auprès du Maire de la commune concernée, sous forme d'un dossier comprenant les pièces suivantes :

- une note sur papier libre indiquant l'usage envisagé de la zone,

- un extrait de la carte de France IGN au 1/25.000ème (à défaut au 1/100.000ème) avec localisation du site avec ses coordonnées GPS,

- un extrait du plan cadastral situant les limites d'emprise et les installations éventuelles,

- une autorisation du (ou des) propriétaire (s) du terrain, et plus généralement, de l'accord de la personne physique ou morale qui a la jouissance du terrain utilisé, s'il s'agit d'un terrain autre qu'un aérodrome,

- une copie des statuts de l'association et une copie de la publication de sa déclaration au journal officiel,

- la liste des membres du conseil d'Administration indiquant leur nom, prénom, nationalité, adresse et profession.
Déclaration, modification ou suppression d'une activité d'aéromodélisme auprès de la DGAC
 



Et bien à tous ceux qui volent dans un pré vers chez eux, aux compétiteurs qui s'entrainent pour la compétions dans de grandes prairies,  etc............
Je vous souhaite BON  COURAGE !

Et je ne vous parle pas de l’obligation d'avoir un signal lumineux et un transpondeur dans tous nos modèles  affraid

Bon il est temps de réagir maintenant amis modélistes, on se fiche de nous et si l'on ne prend pas une attitude ferme et les décisions qui s'imposent contre cette propositions de loi on est mort !

A+

STEPHANE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 545
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 9:11

Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.

Benjamin_Franklin



concrètement , nous travaillons sur une réponse circonstanciée au document FFAM.

"Il y a surtout de mauvaises interprétations dans certains posts qui sèment le doute et échauffent les esprits" LH
?

La réponse FFAM confirme absolument tout ce que nous vous avions annoncé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Olivier_D
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 71
Age : 50
Localisation : Pierre Benite 69
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 9:57

Il y a quand même une contradiction entre ça : "Il est donc faux de laisser entendre que le projet de loi limite de facto la pratique à une hauteur de vol inférieure à 50 mètres hors zones autorisées." tiré du dernier communiqué de la ffam
et ça : "Des le début de la réflexion, la FFAM a préconisé de contraindre les fabricants a doter les drone courants d'un bridage matériel et/ou logiciel de la hauteur de vol sol a 50m ...La encore, les licenciés de la FFAM devraient pouvoir être exemptés de l'emport d'un tel dispositif tant qu'ils pratiquent sur un site aéromodélisme reconnu par la DGAC" tiré de aéromodèle n°105 p36

Et oui, c'est la FFAM qui a demandé cette limitation !!! Et après, on nous dit qu'on interprète mal les textes ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danreiv.free.fr/photo/album/
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3554
Age : 45
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 10:02

Super Olivier,

Très bonne lecture et interprétation de ta part, Wink

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel 86
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 69
Localisation : POITIERS, club d'Avanton
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 10:48


  cyclops


Dernière édition par Daniel 86 le Jeu 15 Sep 2016 - 12:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Legrand
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1148
Localisation : 18
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 11:42

Salut ,

N'ayant plus d'informatique pour le moment , je ne peux pas suivre précisément ce qu'il se passe .

Mais si j'ai bien compris :
- Altitude max 150 mts sur les terrains déclarés à la DGAC .
- Altitude max 150 mts sur les terrains non déclarés DGAC , mais avec des dispositifs de signalement embarqués .
- Altitude max 50 mts hors terrains déclarés DGAC et sans dispositifs de signalement .

En premier , je trouve que ce propose la FFAM est sans aucun sens commun avec la réalité pour la pratique de aéromodélisme "traditionel" (loisir ou compétition) , y compris les drones-racing  .

En deuxième  , c'est que la DGAC ne fasse pas la différence entre l'aéromodélisme "traditionel" , et les potentiels risques dus à l'utilistation de "drones" . J'ai vraiment du mal à y croire !
De par définition , je ne pense pas qu'une loi en chape de plomb empèche des forcenés de se monter un drone sans dispositif de signalement , et d'en faire ce qu'ils veulent .

J'avoue que je ne comprends pas où la FFAM veut en venir .

PS ; Je suis prèt à signer la pétition mais vu les arguments d'Alain , faut-il la signer ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE MESLE Pierre Louis
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2259
Age : 65
Localisation : LUCE 28
Date d'inscription : 22/01/2009

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 12:15

Philippe Legrand a écrit:
Salut ,

[...]

PS ; Je suis prèt à signer la pétition mais vu les arguments d'Alain , faut-il la signer ou pas ?
Tu signes sans état d’âme, cela ne va pas tuer. Lorsqu'il y aura 28000 signatures, la fédé reverra peut-être son mode de communication vers ses adhérents qui la font vivre.  Rolling Eyes


Dernière édition par LE MESLE Pierre Louis le Mer 14 Sep 2016 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amcchateaudun.net
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3554
Age : 45
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 12:24

Salut Philippe,

Philippe a écrit:
Mais si j'ai bien compris :
- Altitude max 150 mts sur les terrains déclarés à la DGAC .
- Altitude max 150 mts sur les terrains non déclarés DGAC , mais avec des dispositifs de signalement embarqués .
- Altitude max 50 mts hors terrains déclarés DGAC et sans dispositifs de signalement .

Non ce n'est pas vraiment cela, mais c'est plutôt:

- Altitude max 150 mts sur les terrains FFAM et déclarés à la DGAC , sauf dérogation d'altitude supplémentaire particulière.
- Altitude max 150 mts (ou plus) sur les terrains déclarés DGAC et hors terrains FFAM , mais avec des dispositifs de signalement embarqués et de limitation des performances au delà du seuil de poids (1kgr) .
- Altitude max 50 mts hors des terrains déclarés DGAC et avec dispositifs de signalement embarqués et de limitation des performances au delà du seuil de poids (1kg) .


+ Enregistrements de tous nos modèles au delà de 1Kg , dans les 2 derniers cas précités.

Citation :
En deuxième , c'est que la DGAC ne fasse pas la différence entre l'aéromodélisme "traditionnel" , et les potentiels risques dus à l’utilisation de "drones" . J'ai vraiment du mal à y croire !
> Si si tu peux y croire, nos modèles réduits seraient tous des "Aéronefs télépilotés sans personne à bord "

Citation :
PS ; Je suis prèt à signer la pétition mais vu les arguments d'Alain , faut-il la signer ou pas ?

Bien sûre que si qu'il faut la signer et plutôt deux fois qu'une, regarde ce qui s'est passé en Allemagne , allez courage.


A+

STEPHANE


A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu A15
rooky


Nombre de messages : 30
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 12:54

Bonjour à tous,

Stephmog a écrit:
- Altitude max 150 mts sur les terrains FFAM et déclarés à la DGAC , sauf dérogation d'altitude supplémentaire particulière.
- Altitude max 150 mts (ou plus) sur les terrains déclarés DGAC et hors terrains FFAM , mais avec des dispositifs de signalement embarqués et de limitation des performances au delà du seuil de poids (1kgr) .
- Altitude max 50 mts hors des terrains déclarés DGAC et avec dispositifs de signalement embarqués et de limitation des performances au delà du seuil de poids (1kg) .

Peut être ai-je mal lu, mais ce n'est pas ce qui est écrit sur aéromodèles, du moment que le site est déclaré DGAC, il n'est pas nécéssaire d'avoir de dispositif électronique...

Terrain FFAM, DGAC: 150m aucun dispositif
Terrain DGAC : 150m ou plus aucun dispostif
Terrain non déclaré: 50m, dispositif à partir de 1KG

C'est ce que j'ai cru comprendre, sinon c'est encore plus la cata!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.ecirtech.fr
Pascal Btz
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 336
Age : 44
Localisation : Capitale de l'Aéronautique !
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 13:24

Je ne comprends pas d'où vient la limitation dont vous parlez à 50m hors terrain déclaré.
Dans la FAQ envoyée par la FFAM :

¬Question 7 : Le projet de loi limite t-il la hauteur de vol des aéromodèles ?
L'intégration dans l'espace aérien des aéronefs circulant sans personne à bord est actuellement traitée par la voie réglementaire : arrêté "espace aérien du 17 décembre 2015.
Le projet de loi n'introduit aucune limitation sur les hauteurs de vol. Notamment, il ne remet pas en cause la possibilité actuelle d'évoluer librement en dessous de 150 mètres sol hors zones réglementées et interdites ou hors espace public en agglomération. Il est donc faux de laisser entendre que le projet de loi limite de facto la pratique à une hauteur de vol inférieure à 50 mètres hors zones autorisées.
Il sera donc possible de continuer à évoluer hors des sites de vol déclarés à la DGAC, y compris pour le vol de pente, sous réserve de respecter les contraintes d'enregistrement et d'emport des dispositifs qui seront exigées dans la loi.

Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier_D
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 71
Age : 50
Localisation : Pierre Benite 69
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 14:00

Pascal Btz a écrit:
Je ne comprends pas d'où vient la limitation dont vous parlez à 50m hors terrain déclaré.
Dans la FAQ envoyée par la FFAM :  

¬Question 7 : Le projet de loi limite t-il la hauteur de vol des aéromodèles ?
L'intégration dans l'espace aérien des aéronefs circulant sans personne à bord est actuellement traitée par la voie réglementaire : arrêté "espace aérien du 17 décembre 2015.
Le projet de loi n'introduit aucune limitation sur les hauteurs de vol. Notamment, il ne remet pas en cause la possibilité actuelle d'évoluer librement en dessous de 150 mètres sol hors zones réglementées et interdites ou hors espace public en agglomération. Il est donc faux de laisser entendre que le projet de loi limite de facto la pratique à une hauteur de vol inférieure à 50 mètres hors zones autorisées.
Il sera donc possible de continuer à évoluer hors des sites de vol déclarés à la DGAC, y compris pour le vol de pente, sous réserve de respecter les contraintes d'enregistrement et d'emport des dispositifs qui seront exigées dans la loi.

Pascal

Comme je l'ai indiqué plus haut, dans l'aeromodele n°105 p36 il est ecrit :
"Des le début de la réflexion, la FFAM a préconisé de contraindre les fabricants a doter les drones courants d'un bridage matériel et/ou logiciel de la hauteur de vol sol a 50m ...La encore, les licenciés de la FFAM devraient pouvoir être exemptés de l'emport d'un tel dispositif tant qu'ils pratiquent sur un site aéromodélisme reconnu par la DGAC"

Ils ont donc raison, ce n'est pas le projet de loi qui impose cette limite de 50m , mais la FFAM elle meme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danreiv.free.fr/photo/album/
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3554
Age : 45
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 14:09

Exacte


"Des le début de la réflexion, la FFAM a préconisé de contraindre les fabricants a doter les drone courants d'un bridage matériel et/ou logiciel de la hauteur de vol sol a 50m ...La encore, les licenciés de la FFAM devraient pouvoir être exemptés de l'emport d'un tel dispositif tant qu'ils pratiquent sur un site aéromodélisme reconnu par la DGAC"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Legrand
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1148
Localisation : 18
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 15:14

Salut ,

Ce n'est pas mon positionnement par rapport aux instances dirigeantes de la FFAM qui me préoccupait , loin de là .....

Mais les arguments d' Alain étaient pertinents , et celui de Pierre-Louis aussi .

C'est signé , et il manque encore 25000 signatures  cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 545
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 16:07

Pascal Btz a écrit:
Je ne comprends pas d'où vient la limitation dont vous parlez à 50m hors terrain déclaré.
Dans la FAQ envoyée par la FFAM :  

¬Question 7 : Le projet de loi limite t-il la hauteur de vol des aéromodèles ?
L'intégration dans l'espace aérien des aéronefs circulant sans personne à bord est actuellement traitée par la voie réglementaire : arrêté "espace aérien du 17 décembre 2015.
Le projet de loi n'introduit aucune limitation sur les hauteurs de vol. Notamment, il ne remet pas en cause la possibilité actuelle d'évoluer librement en dessous de 150 mètres sol hors zones réglementées et interdites ou hors espace public en agglomération. Il est donc faux de laisser entendre que le projet de loi limite de facto la pratique à une hauteur de vol inférieure à 50 mètres hors zones autorisées.
Il sera donc possible de continuer à évoluer hors des sites de vol déclarés à la DGAC, y compris pour le vol de pente, sous réserve de respecter les contraintes d'enregistrement et d'emport des dispositifs qui seront exigées dans la loi.

Pascal
je me suis trompé.
article 4 L34-9-2 de la proposition 141 : hors "zone agrée" les aéronefs (de plus d'1 kg) (1) emportent un dispositif de signalement électronique et lumineux.

Nous avions estimé qu'en dessous de 50m on pouvait s'en affranchir car la FFAM (2) préconise un dispositif d'usine limitant a 50m l'altitude max pour les « drones » (lesquels ?) mais c'est une interprétation positive, j'en conviens.


Donc de 0 à 150m (3) pour les modeles de plus de 1kg (1) hors zone autorisée, il faudra s'équiper d'un dispositif de signalement électronique et lumineux pour annoncer la position de l'aéronef et son identification...
bref des feux et un transpondeur !

en conséquence le vdp des modeles de plus de 1kg(1) de 0 à 50m sol hors zone agrée sans transpondeur devient impossible ? C'est encore pire qu'imaginé.

Mr FFAM dites moi que je me trompe

1) seuil evoqué dans les commissions et dans aeromodeles n°105 page 36
(2) aeromodeles 105 page 36 3eme colonne
(3) sur la base de l'arreté du 17 dec 2015


Dernière édition par michel D le Mer 14 Sep 2016 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Robert-67
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : 67
Date d'inscription : 12/05/2014

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 16:17

michel D a écrit:

tu n'as pas raté d'épisode, aucun président de club n'a été informé de supposées négociations de la FFAM avec SGDSN

Il me semble que les présidents de club ont un rôle primordial à jouer dans cette affaire :

- La façon dont les clubs (et leurs présidents) envisagent l'activité planeur ou motoplaneur (à la campagne hors du terrain du club) est très variable : pour certains c'est l'indifférence totale pour le vol hors de leur terrain attitré, pour d'autres "le vol à la campagne" est le coeur de leur activité, j'ai même connu un club "vol à voile modéliste" sans terrain attitré !

- Peut-être que les présidents des clubs indifférents à l'activité planeur hors terrain n'ont pas pleinement conscience du fait suivant : les règlementations coercitives dues au "phénomène drones malveillants et incivils" vont aller crescendo et s'il n'y a pas de différentiation entre les "drones" et l'aéromodélisme traditionnel, même sur les terrains attitrés la pratique avion et hélico vont finir par en pâtir.

Il me semble utile d'alerter tous les clubs et leurs présidents de ces subtilités, puisque pour le moment ils n'ont que la version de la FFAM que nous avons tous reçue hier.

La recherche et la définition de la frontière entre "drone" et "aéromodèle classique" est primordiale, même si certains organismes ne sont pas enclins à faciliter la recherche de cette définition de frontière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean louis
rooky


Nombre de messages : 2
Localisation : reunion
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 16:46

Mon avis , de chasseur de bulles et moments amicaux entre planeuristes

Responsable pendant longtemps d'associations et  bénévole , toujours présent sur les pentes ( Oh mon Dieu que j'aime)  clown , cela se sentait, ce qui nous arrive. La vraie décision aurait été pour mon avis personnel ne pas mettre dans le même panier , le drone et l'aéromodélisme comme on l'a connu et qui existera encore.

Les jounalistes et les médias ont tué l'activité, et nos hommes de lois tire le parapluie ( " pas moi, ...lui")  tout cela parceque la psychose se vend plus, que comme toi et moi , sur une pente à vivre le nez en l'air.

" la prise de responsabilité , faut donner à l'autre" . Voilà la nouvelle mouvance . Nos fédérateurs en face du "système" marche dans le même sens "ou" s"i t'est pas avec moi, Ben! tu te demerdes".

j'ai laché le système à cause de cette idée.

La privatisation des sites , voilà l'avenir qui nous attend, et si on appelle cela Fédérer , faudra encore m'expliquer.

Notre FFAM, va devoir dans un avenir proche se remettre en question.

La responsabilité du gérant d'association va se compliquer, et à eux de se préparer à "se proteger" , dans l'esprit qui est lancé, d'obligé d'avoir licence, pourquoi pas ( va y avoir du monde qui vont cogner aux portes) , sauf que je préconiserai l'inverse , car la responsabilité devient trop élévé.
Si la FFAM veut conserver "son pouvoir" ( 28000 licences et récuperer les autres ( drones et loisirs sans licences)" elle devra s'occuper au plus prés de ses clubs et dirigeants, gestion des sites , financements,....

Va y'avoir des départs. Avec du recul dans les infos , je crois qui en a qui le prépare déjà.

Jean louis
Planeur que j'aime tiptop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé M.
rooky


Nombre de messages : 29
Age : 51
Localisation : Loire Atlantique
Date d'inscription : 25/07/2014

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 17:27

Comme a dit Denis, l'avion prôné FFAM :



avec son lanceur



sinon

ça sera ça :



avec



et



et au cas ou si il dépasse les limites autorisées , j'ajouterais un module supplémentaire (à médité  lol! )



et blagues :


* La grosse différence entre F3B et F5B, c’est qu’en F5B on se prend les doigts dans l’hélice, alors qu’en F3B, c’est dans la poulie du treuil.


*La vitesse de la lumière était supérieure à celle du son, il est normal que beaucoup de gens paraissent brillant avant de l’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jesusf3k
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 418
Localisation : DRÖME
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 18:53

Bonsoir ,

Si on cite  l'article de notre revue fédérale
"A propos de 
- Estimation du nombre d’utilisateurs de drones de loisir en France : 200.000 (dont 98 % de micro-drones de moins de 2 kg) 
- FFAM : 850 clubs et 28.000 licenciés"
 

Pour la fédé le calcul est très vite fait  : elle risque de perdre l'adhésion de quelques planeuristes :   allons disons 10% de 28000 membres actuels ( et encore je pense que ce serait beaucoup 5% voire moins serait plus réaliste )  soit 2800  membres ...mais si elle ne gagne "que" 10% des 200 000 dronistes effrayés par cette futur loi qui seront ravis d'aller voler sur les terrains FFAM en toute légalité    ,  elle passe à  28000-2800+20 000 = 45200 licenciés .... autant dire qu'on ne compte pour rien dans le calcul  .
Et la plupart des  planeuristes  dont je parle sont compétiteurs et sont presque obligés   d'avoir leur licence FFAM  peut être que 5% sera encore beaucoup !


Je me pose juste quelques questions :

Au moins  pour nos planeurs de VDP  on pratique très souvent sur des sites commun aux parapentes et delta ....serions nous plus dangereux qu'eux pour la DGAC ?  ( a moins qu'ils ne montent pas à plus de 50 m eux )

Les sites déclaré parapentes et delta sont  déclarés à la DGAC par les volibristes : cela voudrait dire qu'on peut y voler ?!

Un pilote  kamikaze de paramoteur  ou pire d'ULM  lestés de plusieurs dizaine de  kg  d'explosif ne serait -il  pas plus dangereux  pour une centrale nucléaires qu'un modèle réduit ou drone de  quelques kilo avec une charge utile ridicule?
 
Quand je vais ( très rarement  )  sur mon terrain  FFAM m'entrainer en f3k   c'est déjà compliqué de trouver un espace de vol entre le terrain RC et le terrain  grandeur pour ne pas gêner les usagers habituels  , je n'ose pas imaginer avec des drones   aux trajectoires improbables et bruit de moustique insupportable    (déjà que supporter le bruit des avions  pour un planeuriste  c'est dur) alors y aller en F3J ou 5J  et pour ne pas dépasser 150 m en plus  ?!

Bref je le sens assez mal pour l'avenir ...
a+
Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPHJAILLAIS
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : RMC Thouarsais. CRAM Poitou Charente
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 19:20

jesusf3k a écrit:
Bonsoir ,

Si on cite  l'article de notre revue fédérale
"A propos de 
- Estimation du nombre d’utilisateurs de drones de loisir en France : 200.000 (dont 98 % de micro-drones de moins de 2 kg) 
- FFAM : 850 clubs et 28.000 licenciés"
 

Pour la fédé le calcul est très vite fait  : elle risque de perdre l'adhésion de quelques planeuristes :   allons disons 10% de 28000 membres actuels ( et encore je pense que ce serait beaucoup 5% voire moins serait plus réaliste )  soit 2800  membres ...mais si elle ne gagne "que" 10% des 200 000 dronistes effrayés par cette futur loi qui seront ravis d'aller voler sur les terrains FFAM en toute légalité    ,  elle passe à  28000-2800+20 000 = 45200 licenciés .... autant dire qu'on ne compte pour rien dans le calcul  .
Et la plupart des  planeuristes  dont je parle sont compétiteurs et sont presque obligés   d'avoir leur licence FFAM  peut être que 5% sera encore beaucoup !


Je me pose juste quelques questions :

Au moins  pour nos planeurs de VDP  on pratique très souvent sur des sites commun aux parapentes et delta ....serions nous plus dangereux qu'eux pour la DGAC ?  ( a moins qu'ils ne montent pas à plus de 50 m eux )

Les sites déclaré parapentes et delta sont  déclarés à la DGAC par les volibristes : cela voudrait dire qu'on peut y voler ?!

Un pilote  kamikaze de paramoteur  ou pire d'ULM  lestés de plusieurs dizaine de  kg  d'explosif ne serait -il  pas plus dangereux  pour une centrale nucléaires qu'un modèle réduit ou drone de  quelques kilo avec une charge utile ridicule?
 
Quand je vais ( très rarement  )  sur mon terrain  FFAM m'entrainer en f3k   c'est déjà compliqué de trouver un espace de vol entre le terrain RC et le terrain  grandeur pour ne pas gêner les usagers habituels  , je n'ose pas imaginer avec des drones   aux trajectoires improbables et bruit de moustique insupportable    (déjà que supporter le bruit des avions  pour un planeuriste  c'est dur) alors y aller en F3J ou 5J  et pour ne pas dépasser 150 m en plus  ?!

Bref je le sens assez mal pour l'avenir ...
a+
Jérôme

Pour occasionner des dommages à un centre de production nucléaire, c'est plutôt en tonnes d'explosifs qu'il faut prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Armbruster Nicolas
Pilote pro
Pilote pro


Nombre de messages : 296
Age : 41
Localisation : La varenne saint hilaire (94)
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    Mer 14 Sep 2016 - 20:08

Mon maire etant deputé et siegeant a la comission, je vais essayer de prendre contact avec lui d'ici la fin de semaine pour lui transmettre les elements que vous avez réuni.....

Malheureusement c'est encore a cause d'une minorité fouteuse de bordel que la majorité se fait tacler ( j'ai encore vu cet été un demeuré faire voler son DJI phantom a 5-7 metres au dessus d'une plage bondée......et se rapprocher dangeureusement de la zone reservée aux departs des kite surfs...) et un pote a sorti son quad 250 pour faire le kakou devant tout le monde, il s'est mis direct en Fpv et a fini par paumer son engin dans le bois tout proche....pas retrouvé.
Quand je lui ai expliqué que la fede demandait un pilotage a deux avec un pilote qui garde l'engin en vue pour le rapener en cas de pepin avec la fpv, il n'a pas compris.....
Et la sumum, ce sont les phantoms vendus par la fnac!!!!!
Alors que pour piloter un avion, j'ai du m'inscrire dans un club et faire 6-7 vols en double commande avant d'etre laché.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer    

Revenir en haut Aller en bas
 
cauchemar en approche ? ou comment la FFAM m'a tuer
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui as tué l'Amiral Nelson ?
» Comment éteindre l'écran automatiquement lorsqu'on approche le D2 de l'oreille
» comment decouper des cercles sans crafty?
» comment ecrire?
» comment faire du glacage avec du sirop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: Les news du F3x ! :: Du blabla, forum commun à tous !-
Sauter vers: